le Shiatsu un soin therapeutique a Marseille
question Reponse shiatsu marseille

Voici les réponses aux questions que vous m'avez posées

(vous pouvez utiliser le formulaire à la page contact pour toute demande) :

"Médecine" Alternative ou Complémentaire ?
La méthode PBA et le SHIATSU ?
Qu'y a t-il sous le terme "Thérapie Shiatsu" ?
Plénitude et Vide ?
Outils complémentaires ?
Pourquoi les séances au cabinet sont-elles uniquement sur rendez-vous ?
Pourquoi ne faites vous pas d'autres types de massages comme les pierres chaudes, le californien... ?
Le shiatsu, à quoi sert-il ?
Un shiatsu peut-il remplacer une visite médicale ?
Namikoshi, Masunaga quels sont les différences ?
Quels sont les points communs et différences entre le Shiatsu et la Médecine Traditionnelle Chinoise ?
Je suis suivi médicalement. Puis- je recevoir une séance de shiatsu?
Le shiatsu peut-il tout soigner ?
Tous les protocoles de shiatsu sont-ils les mêmes au cours du traitement ?
Diagnostic énergétique ?
Blocage énergétique ?
Peut-on maigrir avec un traitement shiatsu ?
Le shiatsu soulage t-il de la douleur ?
Un shiatsu peut-il avoir des effets indésirables ?
Le shiatsu est-il curatif ou préventif ?
Peut-il y avoir des dangers à recevoir un shiatsu ?
Quelle est durée d'un traitement en shiatsu ?
Dans quel "état d'esprit" faut-il être pour une séance de shiatsu ?
Le shiatsu est-il efficace contre les maladie chroniques ?
Faut-il avoir une démarche spirituelle pour avoir recours au shiatsu ?
Hygiène de vie ?
Qu'y a t-il sous les termes Méridiens, organes, énergie ?
Le Yin, le Yang ?
Les 5 éléments ?
Le shiatsu agit-il sur le corps ou l'esprit ?
Le shiatsu peut-il traiter les enfants ?
Le shiatsu se réalise t-il toujours sur les vêtements ?
Les pressions shiatsu doivent-elles être fortes ?
Sur table ou sur tatamis ?
Quel est le positionnement du shiatsu par rapport à l’ostéopathie, la physiothérapie, feldenkrais et que penser de ces autres techniques ?
Shiatsu et cancer ?
Quelles sont les affections qui répondent bien au Shiatsu ?
Puis-je recevoir un shiatsu si je suis enceinte ?
Le shiatsu est-il une aide à l'arrêt du tabac ?
Fibromyalgie et shiatsu ?
Le praticien en shiatsu envoie-t-il de l’énergie au receveur lors d’une séance ?
Le shiatsu peut-il aider la gestion du stress ?
Pourquoi dit-on que le shiatsu est un art ?
Est-ce que le shiatsu est remboursé ?
Est-ce que le shiatsu est différent de la kinésithérapie ?

Si vous aimez ce site, dites le moi en cliquant sur la mention J'AIME de FACEBOOK
Vous pouvez retrouver l'actualité d'Energies Anma Shiatsu sur FACEBOOK

 Qu'y a t-il sous le terme "Thérapie Shiatsu" ?
Au delà de soulager la douleur et des principes d'actions (anatomie/physiologie) de la thérapie Shiatsu, il existe des "blocages" énergétiques qui se développent, de façons inconscientes,
dans une réaction de protection contre des situations agressives ou stressantes, physiques
ou/et psychologiques.
Au début ces tensions, ont une utilité, ils permettent de "mieux vivre" le moment, c'est, en tout cas,
la manière que notre corps 'trouve" pour y faire face.
Mais, lorsque la situation retrouve un équilibre, certaines de ces protections deviennent inadaptées ou inutiles et finissent par créer un dysfonctionnement énergétique qui peut provoquer des troubles divers (mal de dos, migraine et céphalée, douleurs musculaires, prise de poids, comportement inadapté face à une situation particulière…). Se libérer de ces (ses) blocages énergétiques, c'est se libérer des conditionnements physiques et émotionnels qui les entretiennent, c'est retrouver son corps dans sa globalité, c'est redécouvrir son autonomie.
La thérapie shiatsu aide le patient à se ré-approprier son corps dans sa globalité (corps-esprit), dans un processus de compréhension et de liens entre ses tensions et ses douleurs, entre son inconscient et son conscient, c'est une approche profonde du corps et de l'esprit, qui stimule notre propre force d'auto-guérison en instaurant un dialogue avec son corps.

 Pleinitude et Vide ?
En Médecine Traditionnelle chinoise et en shiatsu, le "terrain" d'un individu est primordial.
Si l'organisme est "fort", les agents pathogènes auront du mal à le pénétrer,
si au contraire il est "faible", il ne pourra pas se défendre.
Pour simplifier, on peut dire que l'équilibre organique se fait entre l'ensemble de toutes les énergies et substances vitales qui assurent le bon fonctionnement du corps et de l'esprit ou "Qi correct" (zhengqi) et le "Qi pathogène" (xieqi) ou énergies perverses.
Les concepts de vide et de plénitude sont définis en fonctions de ces "Qi".
La plénitude est une abondance de "Qi pathogène", le vide est une insuffisance de "Qi correct".

 Outils complémentaires ?
Certaines personnes ont une hypersensibilité à la pression, on ne peut pas les toucher sans provoquer chez eux une douleur aiguë, l'utilisation des ces "outils" est une alternative au shiatsu.
J'utilise deux méthodes : la moxibustion et les ventouses. La première consiste à chauffer certains points afin de les tonifier à l'aide de moxas (bâtonnet d'armoise), la seconde (ventouses à froid par succion d'air, sans scarification) permet un rééquilibrage Yin Yang.
Ces 2 procédés ne guérissent pas, ils créent simplement un environnement optimal permettant au corps de se guérir plus vite, d'atténuer cette hypersensibilité et ainsi de reprendre un traitement shiatsu.

 Pourquoi les séances au cabinet sont-elles uniquement sur rendez-vous ?
Pour une raison simple, lors d'une séance de shiatsu, le calme est primordial. Les rendez-vous permettent une gestion plus précise du temps, donc un confort pour tous…

 Pourquoi ne faites vous pas d'autres types de massages comme les pierres chaudes, le californien, …? [Rappelons que le shiatsu n'est pas un massage]
Pour ne pas me "disperser". Le shiatsu est suffisant complet, c'est une "mine" inépuisable pour continuer à comprendre, progresser, se former et former. Le processus d'apprentissage est sans limites, Il ne constitue qu'un permanent va-et-vient entre l'imitation et la création, entre la réception et la compréhension. On ne peut sérieusement pratiquer et surtout mélanger plusieurs techniques, chaque discipline ayant son mode de fonctionnement et c'est souvent ce qu'il arrive lorsqu'un praticien veut mettre plusieurs cordes à son arc (surtout dans un souci financier).
Les deux disciplines complémentaires au shiatsu que je pratique sont le Amma (souvent appelé shiatsu assis) et un type de réflexologie palmaire-plantaire. La première est du shiatsu réservé aux entreprises et événementiels, la seconde, est un prolongement direct du shiatsu (mêmes principes d'actions) mais ciblée sur les mains et les pieds, certaines personnes ne pouvant (ou ne voulant) recevoir un shiatsu traditionnel.

 Le shiatsu, à quoi sert-il ?
Si beaucoup de troubles peuvent être traités par le shiatsu, cela ne signifie pas qu'il y ait toujours guérison, aucune discipline ne peut prétendre à cet absolu. Le shiatsu sert à stimuler les défenses naturelles du corps et renforce le terrain de la personne qui vient consulter, il participe à l'amélioration de son état de santé, la santé étant ici définie par les termes de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) : La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.

 Un shiatsu peut-il remplacer une visite médicale ?
NON !
La médecine allopathique par les moyens dont elle dispose reste un garant pour tous. Le praticien en shiatsu n'est habilité qu'au diagnostic énergétique et se doit d'inciter son patient à aller consulter un médecin lors de la suspicion d'un état pathologique grave. Mais le shiatsu reste une aide non négligeable pour renforcer le terrain du patient même lors d'une maladie grave (sauf contre-indication).

 Namikoshi, Masunaga quels sont les différences ?
Dans la rubrique < Shiatsu > < Historique > cette question est traitée.
Il faut voir ces deux styles comme complémentaires.
Mais, rapidement, on peut dire que Namikoshi dans un souci de modernité face à l'arrivée au Japon de pratiques comme l'ostéopathie, la chiropractie, … "a mis de côté" les modes d'actions énergétiques (MTC) du shiatsu aux profits d'explications dites "scientifiques" (anatomie/physiologie).
Masunaga (qui a été l'élève de Namikoshi) a réintroduit les principes de la MTC dans les protocoles de shiatsu (plus près des modes de fonctionnements que les occidentaux attendent d'une discipline asiatique).

 Quelles sont les points communs et différences entre le Shiatsu et la Médecine Traditionnelle Chinoise ?
Au delà de ce qui est évident (origine asiatique, philosophie, outil thérapeutique, …), le "grand" point commun est leur perception globale de l'être (corps-esprit).
Mais le praticien en shiatsu n'est pas un médecin acupuncteur (à l'heure actuelle, l'amalgame est fait entre acupuncteur et MTC même si en réalité, cette dernière est beaucoup plus vaste englobant pharmacopée, massage, moxibustion,…).
Si les principes énergétiques sont les mêmes, notions de Ki, méridiens, lois, … (pour le shiatsu orientation MTC), en shiatsu, nous travaillons essentiellement sur les syndromes (ensembles de symptomes) des méridiens, le but étant d'équilibrer ces "réseaux" (méridiens réguliers, curieux, tendino-musculaires, distincts ou liaisons, zones du corps sur leur trajet, …). L'acupuncture moderne est plutôt basée sur les fonctions des points associés pour régulariser les organes.

 Je suis suivi médicalement. Puis-je recevoir une séance de shiatsu?
OUI après accord de votre médecin (suivant les cas) pour écarter toute contre-indication. Le Shiatsu favorise vos défenses naturelles parallèlement au traitement prescrit. Quelques séances de Shiatsu peuvent vous aider à mieux tolérer ce traitement. Attention en aucun cas vous ne devez interrompre un traitement sans un avis médical par ce que vous recevez des shiatsu.

 Le shiatsu peut-il tout soigner ?
Tout d'abord le shiatsu n’est pas une médecine, les praticiens en shiatsu ne font pas de diagnostics médicaux, ils ne guérissent pas. La pratique du shiatsu n’est pas un acte médical en France, mais une discipline énergétique. Le shiatsu peut vous aider à combattre la maladie dans la mesure où il optimise les capacités du corps à se défendre en stimulant ses défenses naturelles. De plus, le shiatsu favorise les liens qui existent entre le corps et l'esprit, et le fait d'avoir une démarche active et positive ne peut être qu'extrêmement bénéfique pour vous accompagner sur le chemin de la guérison.
En aucun cas, il ne remplacera le dentiste, le chirurgien, le médecin, le psychiatre…
Le praticien en shiatsu compétent se doit de connaître ses limites et doit orienter son patient vers une autre thérapie si nécessaire.

 Tous les protocoles de shiatsu sont-ils les mêmes au cours du traitement ?
Non (en thérapie) et oui généralement en relaxation (shiatsu prophylactique), c'est ce qui fait toute la différence.
En relaxation, le questionnement préalable concerne essentiellement des éventuelles contre-indications, en thérapie, c'est un bilan énergétique précis qui est réaliser au moment de la consultation, il en découle un protocole de traitement qui va évoluer en fonction des réponses de votre corps au cours de ce traitement (sur plusieurs séances).

 Diagnostic énergétique ?
Il est plus juste de parler d'évaluation énergétique puisque son but est de comprendre la cause énergétique de l'apparition des syndromes (ensemble de symptômes).

 Blocage énergétique ?
En shiatsu (et en MTC ou en ostéopathie), le blocage est dû a une circulation interrompue de l'énergie et du sang. il est dû à une cause traumatique (mécanique, psychologie ou physiologique).

 Peut-on maigrir avec un traitement shiatsu ?
Il faut d'abord trouver lors du diagnostic énergétique ce qui peut-être à l'origine de la prise de poids.
Le shiatsu peut alors faciliter la régulation de fonction organique, mais il n'y a rien de "magique", une hygiène de vie correcte et un réglage alimentaire sont des garants pour une stabilisation pondérale.

 Le shiatsu soulage t-il de la douleur ?
Oui le plus souvent. Le shiatsu relie les causes aux conséquences, traitant les causes, la douleur est amoindrie voire disparaît même après l'échec d'autres thérapies. Par contre la disparition des symptômes ne veut pas dire qu'il y a guérison, il peut-être nécessaire de poursuivre un traitement afin de traiter la cause et d'harmoniser les systèmes de défense du patient. Quant à la durée du traitement, cela dépend de l'affection, du suivi ou non des consigne d'hygiène de vie et surtout des compétences du praticien.

 Un shiatsu peut-il avoir des effets indésirables ?
Oui mais ces effets sont bien vite oubliés par rapport aux bienfaits que le shiatsu procure. Comme toute thérapie active, le patient peut éprouver une fatigue sereine après la séance et le jour suivant, il peut même avoir une aggravation passagère des symptômes dans les heures qui suivent la séance en raison de la stimulation des capillaires sur les zones traitées (une absence de réactions ne signifie pas que le traitement est inopérant).

 Le shiatsu est-il curatif ou préventif ?
Les deux aspects sont gérés par le shiatsu, cependant, le shiatsu est avant tout une discipline énergétique préventive (dans la philosophie asiatique, éviter de tomber malade est préférable à se soigner lorsqu'on est malade). L'idéal étant de recevoir un shiatsu lors des grands changements climatiques (fin de l'été et fin de l'hiver) ou lorsque votre vie est "bousculée" par un événement (deuil, changement ou perte de travail, déménagement, …).
Il va de soit qu'un traitement préventif est beaucoup plus court qu'un traitement curatif surtout s'il y a chronicité.

 Peut-il y avoir des dangers à recevoir un shiatsu ?
En shiatsu de relaxation, lorsque le praticien observe les règles de contre-indications et qu'il est suffisamment formé (choisir un praticien FFST est un gage de qualité) il n'y a aucun danger.
En thérapie shiatsu, le risque est lié au manque de compétences du praticien (là aussi choisir un praticien de la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel est un gage de qualité) qui risque d'aggraver les symptômes par une mauvaise évaluation énergétique et un traitement inapproprié.
De toute façon, comme toute discipline de santé, un mieux être doit être ressenti par le patient rapidement (2 à 3 séances) si ce n'est pas le cas, il faut changer de praticien !

 Quelle est durée d'un traitement en shiatsu ?
Elle varie selon plusieurs critères (l'âge, la résistance énergétique, la gravité, l'ancienneté du problème et la compétence du praticien).
En général, lorsque le patient vient consulter, un protocole de 2 à 3 séances est proposé afin de rétablir une circulation énergétique générale (surtout si le patient ne pratique pas de discipline énergétique du type qigong, taï chi chuan, yoga, arts martiaux, …) il est bien évidement absurde (dans la plupart des cas) d'essayer d'ouvrir une porte en débloquant un verrou alors que la porte entière est grippée !
D'autant plus que généralement cette harmonisation énergétique suffit et le problème est évacué.
Cependant, si les problèmes demeurent un protocole de traitement est mis en place avec le patient en sachant que chaque séance doit engendrer un mieux-être soit au niveau des symptômes soit au niveau du terrain.

 Dans quel "état d'esprit" faut-il être pour une séance de shiatsu ?
Le patient doit essayer de "faire le vide", de ne pas penser à sa douleur, ses problèmes, il prend un temps pour lui lors d'une séance de shiatsu.

 Le shiatsu est-il efficace contre les maladie chroniques ?
Lorsqu'il y a maladie chronique, il y a inévitablement détérioration du terrain vital de la personne. Le shiatsu est une aide efficace pour renforcer ce terrain et par sa vision holistique de l'être, même s'il est plus difficile de guérir une affection très ancienne, il va traiter la "racine" du mal pour en soulager les symptômes ou retarder l'évolution du dysfonctionnement.

 Faut-il avoir une démarche spirituelle pour avoir recours au shiatsu ?
Non, le shiatsu n'est pas une idéologie, le praticien n'est pas un "gourou". Il est par contre nécessaire qu'un climat de confiance s'instaure entre le patient et le praticien (le patient doit toutefois conserver son esprit critique), et il est aussi nécessaire que le patient suive les conseils (non draconiens) d'hygiène de vie donnés par le praticien.

 Hygiène de vie ?
Ce sont tous les facteurs qui visent à améliorer ou à conserver la santé (alimentation, exercice physique, périodes d'activité et de repos, sommeil, sexualité, …). Il n'y a pas de norme et ils sont adaptés à la personne, la saison, la région habitée…

 Qu'y a t-il sous les termes Méridiens, organes, énergie ?
Pour la Médecine traditionnelle chinoise, les méridiens sont des vecteurs d'énergie, ils font le lien entre les énergies extérieures (chaleur, climat, …) et l'homme. l'énergie circule dans le corps par l'intermédiaire de ces méridiens. L'organe est considéré dans la pratique du shiatsu comme un ensemble physiologique (l'organe lui-même, son méridien et certaines zones du corps sur son trajet, différents tissus, comportements psychologiques…).

 Le Yin, le Yang ?
Ce sont avant tout des concepts philosophiques qui permettent de comprendre le fonctionnement du monde. Toute chose peut être évaluée en terme de Yin et de Yang car toute chose ou tout être est formé de ces deux emblèmes et il s'agit de déterminer les proportions relatives de Yin et de Yang.
Par exemples : en terme de malléabilité, le sable est yang par rapport à l'eau et il est Yin par rapport à la pierre, ou encore : le chaud n'est pas Yang dans l'absolue mais est Yang par rapport à plus froid qui est yin.

 Les 5 éléments ?
Ou 5 mouvements ou 5 transformations ou 5 principes découlent d'une observation empirique de la nature, de son évolution, de sa transformation continuelle. Ils font allusion à 5 matières (bois, feu, terre, métal et eau) et chacune d'elle correspond à un ensemble étendu de notions (couleur, saison, direction, psychologie, physiologie, …). Chaque élément entretien des relations avec les autres (il existe plusieurs règles de transformations). Avec la notion de Yin et Yang, les 5 éléments sont utilisés au cours du diagnostic énergétique et du traitement. Mais attention, un praticien compétent ne doit pas baser son évaluation énergétique uniquement sur ces 5 principes.

 Le shiatsu agit-il sur le corps ou l'esprit ?
En shiatsu il n'y a pas de dissociation entre le corps et l'esprit puisque (comme en MTC) chaque organe gère le psychisme et le psychisme gère le comportement organique. Une douleur chronique peut mener à la dépression, le stress peut donner par exemple des ulcères d'estomac. Le shiatsu traite le patient dans son ensemble.

 Le shiatsu peut-il traiter les enfants ?
Oui, avec l'accord de l'enfant (et des parents). Le système énergétique chez les enfants n'étant pas encore très stable, les séances sont plus courtes et il y a des précautions à prendre pour ne pas perturber la circulation énergétique. Il faut donc choisir un praticien expérimenté et compétent.

 Le shiatsu se réalise t-il toujours sur les vêtements ?
Oui et non.  Le shiatsu traditionnel se pratique toujours sur un patient vêtu pour des raisons thermiques les énergies sollicitées au niveau des méridiens, descendent vers les organes et la surface du corps se refroidit mais cela tient surtout à la culture japonaise très pudique.
Pour le shiatsu de relaxation, le travail au travers des vêtements ne pose pas de problème sauf si le patient désire l'utilisation d'huiles essentielles (qui en principe ne sont pas utilisées lors d'un shiatsu).
Pour la thérapie shiatsu, des notions de chaleur, couleur, texture de peau sont primordiales, il se peut que le praticien demande au patient de travailler directement sur la peau de certaines zones (bien entendu après son accord).

 Les pressions shiatsu doivent-elles être fortes ?
Les personnes qui ont reçu un shiatsu au Japon mentionnent souvent des pressions extrêmement fortes, la raison est qu'au Japon seul le shiatsu Namikoshi est largement pratiqué et que la culture japonaise et occidentale n'ont pas les même bases…
Le travail sur la qualité de la pression est fondamentale (concept de douleur exquise), mon expérience me conforte dans l’idée qu’appliquer des pressions fortes ne garantit pas un résultat, le travail doit être nuancé selon les zones du corps touchées, même si quelquefois une pression intense et soutenue est nécessaire.

 Sur table ou sur tatamis ?
Cela dépend du style et du type de shiatsu effectué. Pour le bien-être du patient, lors d'un shiatsu du dos par exemple, une table de massage bien équipée (avec une têtière) est un gage de confort, le patient ayant les cervicales au repos dans l'alignement de la colonne vertébrale.
Un praticien expérimenté peut donner un shiatsu efficace aussi bien sur l'un que sur l'autre et également donner des shiatsu complets à des personnes alitées ou patients en fauteuil.
Le shiatsu se pratique traditionnellement au sol pour permettre au praticien d’utiliser efficacement son hara. Cependant, un praticien expérimenté, mobilise aussi bien son hara au sol que debout (sinon tous les arts martiaux se pratiqueraient au sol !).

 Quel est le positionnement du shiatsu par rapport à l’ostéopathie, la physiothérapie, feldenkrais et que penser de ces autres techniques ?
Chacune de ces disciplines possède sa spécificité. C'est au patient de ressentir la méthode qui lui apporte un mieux-être.

 Shiatsu et cancer ?
La pratique du shiatsu n’est pas un acte médical, mais une technique énergétique de relaxation et de mieux-être (en France). Le shiatsu peut vous aider à combattre la maladie dans la mesure où cette activité optimise les capacités du corps à se défendre en stimulant ses défenses naturelles. De plus, le shiatsu favorise les liens qui existent entre le corps et l'esprit, et le fait d'avoir une démarche active et positive ne peut être qu'extrêmement bénéfique pour vous accompagner sur le chemin de la guérison.
 
Toutefois, on peut envisager les trois cas suivants : 
Le cancer dont vous souffrez est considéré par le corps médical comme étant totalement guéri :
rien ne s’oppose alors à ce que vous receviez des shiatsu, au contraire cela devrait vous permettre de récupérer votre énergie au plus vite.

Le cancer est encore actif et vous suivez de ce fait un traitement médical :
Avec l’accord avec votre médecin traitant, un shiatsu approprié peut vous aider à récupérer entre deux séances de traitement.
Mais attention, là plus que dans tout autre cas, la compétence et l'expérience du praticien est primordiale.

• Si le cancer est en phase terminale :
le shiatsu peut accorder du réconfort au malade et comme mentionné plus haut, le shiatsu favorise les liens qui existent entre le corps et l'esprit, et le fait d'avoir une démarche active et positive ne peut être qu'extrêmement bénéfique.

 Quelles sont les affections qui répondent bien au Shiatsu ?
Le shiatsu traitant le patient dans sa totalité en stimulant son énergie vitale, il peut être donné pour pratiquement toutes les affections (sauf contre-indications).
Cependant l'insomnie, les céphalées, les migraines, les douleurs articulaires, le stress, la fatigue physique et intellectuelle, les troubles musculo-squelettiques (mal de dos, épaule et nuque raide, …), la fibromyalgie, sont les terrains de prédilections du shiatsu.

 Puis-je recevoir un shiatsu si je suis enceinte ?
Une femme enceinte a besoin de soulager des petits maux comme nausées, constipation, douleurs lombaires et jambes lourdes. Un shiatsu, est tout à fait adapté lorsqu'il est donné par un praticien compétent, connaissant les points sensibles et les zones du corps à éviter.

 Le shiatsu est-il une aide à l'arrêt du tabac ?
Oui mais arrêter de fumer est un défi physique et psychique qui ne s'improvise pas et demande une motivation de la part du patient. Le shiatsu n'est malheureusement pas magique et une pression du pouce ne peut pas tout régler.
Par contre c'est une aide efficace et un soutien à la motivation de la personne qui souhaite se "libérer" de cela.
Cet accompagnement se déroule sur 6 séances :
La première séance est un état des lieux sur vos habitudes, vos motivations et surtout sur les moyens que vous allez mettre en place pour arrêter de fumer . Elle s'accompagne d'un bilan énergétique et d'une séance de shiatsu pour évaluer le terrain.
La deuxième et troisième séance, sont des séances de ré-équilibrage espacées d'une semaine environ. Elles permettent aussi de réaliser peut-être que vous n'êtes pas prêt, que le moment est mal choisi. Vous pouvez alors choisir de ne pas poursuivre le traitement.
La quatrième séance est une séance spécifique de shiatsu basée sur un travail respiratoire et sur la stimulation de points relatifs à la dépendance. Elle marque l'arrêt du tabac .
Les deux suivantes, espacées de 15 jours, puis un mois constituent un suivi par le shiatsu.

 Fibromyalgie et shiatsu ?
Cette maladie a été longtemps méconnue. Elle est encore réfutée (absence de toute anomalie biologique, radiologique ou histologique détectable) par de nombreux médecins qui ne voient en l'association des différents symptômes qu'une expression du large éventail des affections psychosomatiques. Pourtant depuis 1992 elle est reconnue par l'OMS comme une maladie rhumatismale. Depuis son statut a évolué vers une maladie neurologique. Il existe plusieurs types de fibromyalgie, celle de l'enfance et celle déclenchée par un trauma (opération, choc…)
Les points sensibles à la pression sont les suivants : sous-occipitaux (ligne des jokos), cervicaux bas (apophyses transversales C5/C6/C7), trapéziens, au niveau de l'insertion du sus-épineux et de l'omoplate, des deuxièmes côtes (à l'insertion de la côte sur le sternum), des épicondyles (coudes), des fessiers (au niveau du muscle gluteus medius- moyen fessier), des grands trochanters (tête du fémur à l'insertion du piriformis)) et des genoux (au niveau de la patte d'oie).
Parfois, les gens qui souffrent de fibromyalgie ne remarquent la sensibilité de ces points qu'au moment où un praticien réalise une pression à ces endroits.
Le shiatsu dans son approche globale de la personne est une aide à la gestion de la douleur, de plus, un shiatsu procure une grande détente du corps et de l'esprit et les personnes souffrant de cette maladie, vu ce qu'elles endurent, en ont grandement besoin.

 Le praticien en shiatsu envoie-t-il de l’énergie au receveur lors d’une séance ?
Vaste question à laquelle il existe plusieurs réponses.
Personnellement je pense qu'il n'y a pas d'échange d'énergie (autre que thermique, les mains du praticien deviennent extrêmement chaudes lors d'un shiatsu).
Par contre je pense que l'énergie "appelle" l'énergie (à la manière d'un aimant), le praticien à donc plutôt un rôle de régulateur en identifiant les excès et les vides, il n'est pas rare qu'à la fin d'une séance de shiatsu, le receveur mentionne des sensations de "déplacements chauds ou froids" d'une partie du corps à une autre.

 Le shiatsu peut-il aider la gestion du stress ?
Oui. Le stress est une manifestation d'un déséquilibre neuro-hormonal. Le shiatsu par son intervention peut équilibrer le système nerveux sympathique et para sympathique et normaliser (c'est-à-dire inhiber ou stimuler) les chaînes hormonales. Dès lors, les situations d'angoisse, de panique, d'agressivité et/ou de dépression (légère), par exemple, s'en trouveront améliorées voire même supprimées car le corps du patient deviendra apte à absorber et à gérer cet état.

 Pourquoi dit-on que le shiatsu est un art ?
Un art parce que le praticien en shiatsu devra écouter avec ses mains toutes les réponses aux tests réflexes. Il devra interpréter les tensions avant de les harmoniser. Il y a une grande part d'intuition et d'expérience dans la pratique du shiatsu. C'est pour cela aussi qu'il faut être vigilant quant au choix de son praticien en shiatsu.

 Est-ce que le shiatsu est remboursé ?
A l’heure actuelle la Sécurité Sociale ne prend pas en charge les soins de shiatsu (tout comme l'ostéopathie), cependant certaines mutuelles acceptent de rembourser tout ou partie des soins (souvent sous forme de forfait annuel).

 Est-ce que le shiatsu est différent de la kinésithérapie ?
Tout d'abord, compte tenu de la loi du 30.04.1946, décret 60669 de l'article l.489 et de l'arrêté du 8.10.1996, il est utile de rappeler que pour le shiatsu, il ne s'agit nullement de soins médicaux ou de kinésithérapie.
La kinésithérapie utilise des techniques visant à soulager une douleur ou améliorer une fonction, c’est un traitement d’effet. Le shiatsu a une vision globale du corps, de ses blocages et de ses déséquilibres. En ce sens le shiatsu est plus "proche" de l'ostéopathie.

 La méthode PBA et le SHIATSU ?
Je ne connais pas très bien la PBA, mais si je ne m'abuse, il s'agit de la stimulation simultanée
de 5 points d'acupuncture pour libérer des tensions émotionnelles.
A priori, il s'agit des principes des merveilleux vaisseaux et l'utilisation de leurs points clefs
que nous effectuons en shiatsu. Les protocoles étant vulgarisés, un peu comme l'auto-shiatsu…

 "Médecine" Alternative ou Complémentaire ?
Le terme "complémentaire" me semble plus approprié, il évoque un travail ensemble, dans un même sens, avec des compétences différentes… un thérapeute (sauf s'il est déjà médecin) ne peut pas faire un diagnostic médical mais il aborde les dysfonctionnements sous un autre angle.
Le terme "alternative" laisse entendre : remplacement. Les disciplines énergétiques se remplaceront jamais la médecine allopathique sur les pathologies lourdes.

 

ThéraShiatsu
[Société dont l'objet est l'acquisition et/ou le développement des connaissances et des compétences dans le domaine des disciplines et des techniques de prévention du stress et de la santé]
http://www.therashiatsu.fr